9.81, votre partenaire pour la sécurité en hauteur

La société 9.81 est spécialisée dans le contrôle d'équipement de protection antichute (ligne de vie, ancrage, EPI), et représente un appui technique grâce à ses prestations de réception, contrôle périodique et audit.
 

Obligations réglementaires de contrôle des dispositifs antichute

TOUT SAVOIR SUR LES VGP, VÉRIFICATIONS GÉNÉRALES PÉRIODIQUES

Neuf 81 vous accompagne dans les contrôles réglementaires de vos lignes de vie, rails ou ancrages, en étudiant leur conformité aux normes en vigueur et aux recommandations du fabricant.

QU’EST-CE QU’UNE VGP ?

La VGP, Vérification Générale Périodique permet de contrôler l’état des engins et des équipements de manutention.

Depuis le 1er mars 2004, ce contrôle est une obligation légale pour certains engins de chantier et de levage. L’objectif est de vérifier la bonne conformité de l’appareil et de ses équipements et de détecter toutes détériorations pouvant entraîner un risque ou un danger pour l’utilisateur. Les anomalies constatées doivent être réparées afin de maintenir l’engin en bon état de fonctionnement.

Ainsi, les VGP permettent d’établir un rapport d’intervention apportant les informations nécessaires concernant le fonctionnement de l’engin, les anomalies détectées ainsi que les causes de défaillances liées à l’appareil.

Cependant, il ne faut pas négliger une maintenance régulière en dehors des VGP afin de maintenir les machines en état de marche.

QU’EST-CE QU’UNE VGP ?
La VGP, Vérification Générale Périodique permet de contrôler l’état des engins et des équipements de manutention.

Depuis le 1er mars 2004, ce contrôle est une obligation légale pour certains engins de chantier et de levage. L’objectif est de vérifier la bonne conformité de l’appareil et de ses équipements et de détecter toutes détériorations pouvant entraîner un risque ou un danger pour l’utilisateur. Les anomalies constatées doivent être réparées afin de maintenir l’engin en bon état de fonctionnement.

Ainsi, les VGP permettent d’établir un rapport d’intervention apportant les informations nécessaires concernant le fonctionnement de l’engin, les anomalies détectées ainsi que les causes de défaillances liées à l’appareil.

Cependant, il ne faut pas négliger une maintenance régulière en dehors des VGP afin de maintenir les machines en état de marche.

 

Réception et vérification périodique des ancrages EN 795

L’ensemble du système d’ancrage doit être maintenu en état de conformité avec les règles techniques de conception et de construction applicables lors de sa mise en service (article R. 233-1-1, R 233-157 et R. 232-1-12 du code du travail).
R424 : (…)L’ancre structurelle fera l’objet d’une vérification visuelle tous les ans et d’essais statiques à 500 DaN durant 15 secondes selon un plan pluriannuel permettant à terme une vérification complète de l’installation. (…)
Contrôle des lignes de vie.
R4245 (…)Un examen pour détecter toute anomalie naissante (amorce de rouille sur éléments galvanisés, décollement d’une pièce d’étanchéité sur potelet traversant la couverture...) devra être effectué annuellement avant que celle-ci n’altère la résistance de la ligne oude la structure porteuse

PÉRIODICITÉ DES VGP

Il est impératif de réaliser une VGP tous les 6 mois ou tous les ans en fonction de la catégorie d’engin concernée.

Les engins de levage pouvant déplacer ou lever de la marchandise avec un changement de niveau dit significatif doivent effectuer une VGP tous les 6 mois.

En revanche, les engins de manutention pouvant déplacer et lever des produits non conditionnés comme du fumier doivent effectuer une VGP tous les ans.

LES CONTRÔLES À EFFECTUER LORS D’UNE VGP

Lors d’une Vérification Générale Périodique, le vérificateur prend note de l’ensemble des informations relatives à l’engin :

la marque,

le modèle

le nombre d’heures au compteur …

Par ailleurs, l’opérateur venu effectuer la VGP doit être en mesure de fournir au vérificateur :

le manuel d’utilisation de l’engin

son carnet de maintenance consignant les inspections

les opérations d’entretien

les réparations ayant eu lieu

son certificat de conformité

Par la suite, le vérificateur contrôle l’état général de l’appareil de levage afin de détecter toutes anomalies pouvant engendrer une situation de danger pour l’utilisateur.

Ainsi, il vérifie les freins, le limiteur de charge, les chaînes de charge…

Une fois les vérifications de la machine effectuées, des essais sont réalisés. L’objectif est de vérifier le bon fonctionnement de l’appareil : contrôle des freins, des pneumatiques, de l’ensemble des équipements du poste de conduite, des charges de levage, des fourches, des éléments de protection (fixation, ancrage), du moteur (thermique, électrique) …

A la fin de la VGP, le vérificateur remet un rapport détaillé au chef d’établissement. Par conséquent, il peut prendre les mesures nécessaires pour conserver son engin et ses équipements en bon état de conformité.

Réception et vérification périodique des antichutes mobiles incluant un support d’assurage rigide (rail ou câble tendu) EN 353-1

Ces systèmes antichute permettrent d'accompagner le travailleur lors de son évolution en vertical. Ils comportent un chariot se disposant sur un câble ou sur un rail.

 

Vérification d'un EPI

Arrêté du 19 mars 1993 NOR: TEFT9300378A
«  (… ) Les EPI doivent faire l’objet de vérifications annuelles. Elles font l’objet d’une consignation dans le registre de sécurité.
Article R4323-24 Créé par Décret n°2008-244 du 7 mars 2008 - art. (V)
Les vérifications générales périodiques sont réalisées par des personnes qualifiées, appartenant ou non à l'établissement, dont la liste est tenue à la disposition de l'inspection du travail.